Mise à jour : COVID-19 – La pandémie du coronavirus a eu un impact à plusieurs niveaux sur la santé des citoyens vivant dans le Sud. Bien sûr, le virus a tué des centaines de milliers de personnes (l’Inde, la Bolivie et l’Afrique du Sud n’en sont que trois exemples clairs), mais le confinement a également perturbé des programmes essentiels: selon le Mécanisme de financement mondial hébergé à la Banque mondiale, des données de Somalie, du Mali et Le Libéria affichent jusqu’à 40% de réduction en avril-juin 2020 dans les services de santé essentiels tels que la vaccination des enfants, les soins prénatals et l’accouchement sous supervision médicale. L’impact humain est particulièrement sévère en ce qui concerne d’autres pandémies comme le SIDA, la tuberculose et le paludismel’accès aux vaccins; et une nutrition adéquate.

Santé

La précarité de la santé est une des principales manifestations de la pauvreté. Une mauvaise santé perpétue la pauvreté de nombreuses manières: les parents d’enfants malades ne peuvent pas gagner de l’argent de manière fiable; la tuberculose, principale cause de mortalité infectieuse, touche principalement les adultes ayant des responsabilités familiales; les travailleurs sous-alimentés ne sont pas productifs. Il existe des interventions spécifiques efficaces et abordables qui peuvent résoudre les problèmes de santé les plus importants et qui ont notamment contribué à réduire de moitié la mortalité infantile depuis 1990: D’autres interventions stratégiques comme la R&D pour les maladies tropicales
  • Infographic
  • Links to Key Organizations
  • Patient testimonials

Documents de reference- clés

la vaccination

la lutte aux pandémies

la réduction de la malnutrition

l’accès aux latrines et à l’assainissement

la R&D pour les maladies tropicales

Organisations clés

Ressources externes